Le Moyen-Âge chez vous: le papier peint du Gothic Revival

La vie moderne est définie dans le cadre de cette étude comme une vie urbaine, avec une amélioration du cadre de vie et du confort au sein de la maison. C’est à cette époque que les entrepreneurs commencent à ne plus vivre et travailler chez eux, c’est le début des bureaux. L’intimité devient une donnée importante et les familles se concentrent sur leurs intérieurs. Le Gothic Revival a réussi au XIXe siècle à devenir un style confortable. Le papier peint qui est produit à cette époque tente donc lui aussi de s’adapter aux usages domestiques modernes.

Le confort de la vie moderne passe aussi par un changement de registre, le papier peint est choisi pour flatter l’œil et non plus les qualités intellectuelles et morales. La beauté a toujours été un point important dans le papier peint de style néo-gothique mais son esthétique était encore sombre avec des références aux ruines et à la brume. C’était un univers sombre et peu accueillant450. Ainsi, la couleur se fait plus chaleureuse et plus vive avec des tons plus chauds comme le jaune ou des teintes froides mais adoucies comme le bleu clair. Owen Jones, dans sa Grammaire de l’Ornement (1836), donne vingt-et-une propositions sur la couleur, la considérant comme un élément essentiel de l’ornement. Les couleurs s’accordent aux motifs afin de créer des papiers peints lumineux451. En 1857 est traduit en anglais l’ouvrage du professeur Chevreuil sur les couleurs, cette découverte est à mettre en parallèle avec les papiers peints réalisés à cette époque. Les couleurs deviennent beaucoup plus vives et s’adaptent à chaque pièce.

La montée de la notion d’intimité est aussi une donnée forte de la modernité au XVIIIe et au XIXe siècle. Cette intimité coïncide avec l’apparition des pièces. Ces pièces intimes ne sont plus des lieux de réception mais des lieux où l’on se déshabille comme le cabinet de toilette, la chambre ou la penderie. Les papiers peints utilisés sont assez différents suivant les envies et la place qu’accorde le commanditaire ou client au Gothic Revival. Les papiers peints les plus chargés sont rarement placés dans ces pièces. Les motifs choisis sont moins forts visuellement et moins symboliques. Les couleurs sont aussi plus douces, comme c’est le cas avec le papier peint de la chambre à coucher de style néo- gothique de Temple Newsam (Leeds) qui fut redécorée à la fin du XVIIIe siècle . D’autres décorations comme les papiers peints géométriques sont ainsi plus prisés car moins chargés à la fois esthétiquement et symboliquement. Les pièces intimes comme les chambres à coucher évoluent avec un choix de couleurs plus doux et des motifs moins chargés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *